Il n’y a que la nécessité de l’amour

Extraits de réponses données par Michel Potay sur son blog

« Quand actuellement je pense, la nuit, le jour, aux misères que vive les Ukrainiens, je ne peux que penser que nous quittons une période de longue paix pour une tragédie. Peu de traces nous apparaissent encore des conséquences terribles de ce qui se passe, mais tôt ou tard nous en mesurerons les conséquences.

Pour moi ce qu’il y a de plus cruel ici, c’est que l’humanité recule. Qu’importe qui a tort et qui a raison. Tuer et détruire, c’est reculer, et notamment reculer spirituellement. Même si nous sommes faillibles, fragiles et mortels, ce que nous faisons durer dans la paix et l’amour sur cette Terre nous rapproche des temps de bonheur sans fin qui deviendront accessibles si nous rétablissons peu à peu l’amour comme règle de vie humaine.

Conserver la vie et le bonheur ici-bas, même si ce n’est que tant bien que mal, même si ce n’est que pour quelques décennies, est prémices du Jour1 à partir duquel la vie humaine retrouvera la Vie.

Nous revoilà dans les pires secousses du politique. Nous devons en appeler à l’amour, ne serait-ce qu’un peu d’amour seulement au début, viser à une dynamique sociale, vraiment civilisatrice, qui vient de sombrer dans l’agressivité guerrière et meurtrière.

La paix est le seul ciment avec lequel on peut construire.

La paix est le seul ciment avec lequel on peut construire. Je me réjouis que cet avis soit partagé par une majorité d’humains sur Terre actuellement. L’émotion de la majorité des humains face à ce qui se passe en Ukraine est tout à l’honneur de l’humanité et j’espère qu’elle se réveille aussi chez tous ceux qui ne voient même plus tous les conflits armés sur Terre actuellement.

En rouge, les pays actuellement en guerre.

Le changement du monde vient d’une lente maturation que souffle la Vie depuis des siècles dans le cœur de l’homme. Nous voyons mieux que jamais, que ce n’est pas ce qu’il croit, mais c’est ce qu’il fait de bien, de bon, de vrai qui fait progresser l’homme.2

Moi-même je suis sans cesse en train de me reprendre, de m’interdire de penser comme un homme de France de mon temps. Il me faut tuer au fond de moi le sursaut instinctif de l’humain que je suis, quand je me sens bouillir intérieurement face aux souffrances des Ukrainiens et que je me dis : « Il faut voler au secours de ces frères humains qu’on massacre et chasse de leurs maisons. » Je me ravise moi aussi ; je me promets de ne plus causer de plaies3 à la Vie, de ne plus travailler qu’au salut de tous.4

Nous avons tous tendance, par habitudes culturelles, à prendre parti, à nous sentir d’un côté de la guerre plutôt que d’un autre, mais quand on y regarde de près, il n’est pas d’humains qui vaillent plus que les autres humains. Selon les circonstances nous avons tous l’air bon ou nous avons tous l’air mauvais. Dès qu’on voit la violence comme une fatalité, on est inévitablement tantôt la victime, tantôt l’agresseur, tout à tour. L’Histoire n’est qu’une suite de défaites et de victoires.

C’est la violence, les armes et tout ce qui peut faire mal qu’il faut éradiquer. La seule gloire qui mérite qu’on en parle, si tant est que la gloire terrestre soit quelque chose de convoitable, c’est d’être pacifique, d’aimer, de pardonner.

Il n’y aura jamais de renouveau spirituel sans paix totale.

En quoi devons-nous changer le monde ?5 En un monde de bonheur, d’amour et de paix, un monde dont aura disparu à jamais la vengeance sans fin.6

Alors, qu’importe que la Russie ait tort ou que l’OTAN ait tort ; toute l’humanité a tort d’être ce qu’elle est, toute l’humanité doit changer. Plaçons l’élan du cœur au centre de la relation à la Vie. Notre foi est positive, toujours active, jamais négative.

C’est un domaine dans lequel notre transformation n’est jamais achevée, parce que nous sommes encore trop proches des principes de torts et de raison qu’il nous faudrait soi-disant absolument maîtriser. Il n’y a ni tort ni raison ; il n’y a que l’absolue nécessité de l’amour.7 »

1. La Révélation d’Arès – Editions ADIRA – 31/8
2. Extrait du blog du témoin Michel Potay – michelpotayblog.net -Réponse au commentaire 238C46 : accomplir l’inaccomplissable ou le chevalier de la foi
3. La Révélation d’Arès – Editions ADIRA – 30/4
4. Extrait du blog du témoin Michel Potay – michelpotayblog.net -Réponse au commentaire 238C48 : accomplir l’inaccomplissable ou le chevalier de la foi
5. La Révélation d’Arès – Editions ADIRA – 28/7
6. La Révélation d’Arès – Editions ADIRA – 27/9
7. Extrait du blog du témoin Michel Potay – michelpotayblog.net -Réponse au commentaire 238C49 : accomplir l’inaccomplissable ou le chevalier de la foi


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s